Cancer de la Prostate, renseignements pour comprendre et choisir

COMPRENDRE LA PROSTATECTOMIE TOTALE

Le Bilan d’Extension de la maladie


Avant de pouvoir proposer un traitement, il faut d'abord connaître avec le plus de précision possible le stade d'évolution de la maladie, c'est que qu'on appelle le bilan d'extension, car pour chaque stade il existe un traitement spécifique.

L'aspect de la prostate au toucher rectal :

La glande conserve-t-elle toute sa souplesse ou présente-t-elle une zone dure plus ou moins étendue témoignant d'un degré d'évolution locale ?

L'élévation du taux de P.S.A. :

Plus il est élevé et plus on peut penser que le volume de la tumeur est important ;

Le nombre de biopsies positives :

En général douze prélèvements minimum sont réalisés sous contrôle échographique au niveau des différentes zones de la prostate. Le diagnostic est posé lorsque l'examen au microscope retrouve des glandes prostatiques cancéreuses. Le pourcentage des prélèvements atteints par le cancer est un indicateur important : plus il y a de biopsies positives, plus le volume tumoral est élevé. Toutefois il est important de savoir qu'une biopsie peut etre négative sur une zone prostatique alors qu'il existe réellement du cancer : le prélèvement peut en effet passer juste à coté d'un très petit foyer de glandes cancéreuses.

L'agressivité du cancer :

L'analyse microscopique des prélèvements biopsiques permet, non seulement de faire le diagnostic de cancer, mais aussi de préciser l'importance de son agressivité. On établie ainsi un score, appelé score de GLEASON, dont l'agressivité varie de 5 à 10.

L'I.R.M. :

Cet examen ressemble au scanner, il est réalisé souvent avec une sonde endo-rectale et permet d'évaluer, l'étendue du cancer au sein de la prostate et les possibles extensions au-delà de la capsule prostatique.

Le Scanner Pelvien :

Il donne des renseignements sur le volume de la prostate et des ganglions susceptibles d'être atteints par la maladie. Son intérêt est assez limité car il manque en fait de précision, et, pour cette raison, il est de moins en moins demandé.

La Scintigraphie Osseuse :

Cet examen a pour but de vérifier l'absence d'extension générale de la maladie. En effet, lorsque le cancer se développe hors de la prostate, il se situe préférentiellement au niveau des os. Bien entendu dans le cadre d'un cancer localisé, cet examen est strictement normal. Si le P.S.A. est inférieur à 10 ng/ml, il est tout à fait possible de ne pas réaliser de scintigraphie osseuse car le risque que celle-ci soit anormale est infime.
imprimer... imprimer Agrandir le texte. Agrandir le texte