Cancer de la Prostate, renseignements pour comprendre et choisir

COMPRENDRE LA PROSTATECTOMIE TOTALE

Le développement du cancer dans la prostate

Contrairement à d'autres organes, comme le rein par exemple, où le cancer forme une tumeur aux limites très précises, le cancer de la prostate infiltre l'organe de façon très sournoise. Les glandes cancéreuses peuvent former un ou plusieurs foyers microscopiques situés dans n'importe quelle zone de la prostate, y compris là où les prélèvements biopsiques sont négatifs. Avant l'opération seules les zones où les biopsies sont positives peuvent renseigner le chirurgien sur la situation du cancer, car il n'existe aucun moyen de connaitre les autres endroits où il peut se situer.


Le cancer n'a pas dépassé la capsule. Stade localisé T2 ou pT2


Au stade de début (figure; les stades de développement du cancer prostatique.
Coupe de la prostate vue au microscope)
, le cancer est de petit volume. Il forme un petit groupe de glandes cancéreuses entourées partout de glandes saines. Autour de la prostate, la capsule intacte représente une sorte de barrière anatomique du cancer. Son épaisseur est très fine de l'ordre du millimètre. Lorsque le volume augmente, le cancer tente d'envahir ce premier barrage : il peut atteindre la capsule mais sans la franchir auquel cas le cancer est toujours localisé c'est-à-dire contenu dans la prostate. Le schéma représente le cas le plus simple : un foyer cancereux unique mais on a vu qu'il pouvait y avoir des foyers multiples pouvant se développer à des distances très variables de la capsule. Ainsi un tout petit foyer tumoral de quelques millimètres situé au ras de la capsule peut l'envahir plus rapidement qu'un gros foyer de 20 mm situé au milieu de la prostate.Dans le bilan fait avant l’intervention on parle de stade T2 mais on ne connaitra l’éventualité du dépassement capsulaire qu’après l’intervention quand la prostate aura été examinée au microscope. On parlera alors de stade pT2 ( le p veut dire que l’examen histopathologique a été fait ) Parfois le stade T2 peut devenir pT3 si le dépassement de la capsule était invisible lors de tous les examens préopératoires. C’est évidement le stade pathologique qui est le seul déterminant.

Le cancer a dépassé la capsule. Stade localement avancé T3 ou pT3


Au stade supplémentaire (figure; les stades de développement du cancer prostatique.
Coupe de la prostate vue au microscope)
, le volume tumoral est un peu plus important et le barrage anatomique est franchi, le cancer dépasse la capsule. Dans la très grande majorité des cas, il s'agit d'un dépassement microscopique absolument invisible au moment de l'opération. Lorsque le cancer a dépassé la capsule le risque de récidive de la maladie après l'opération est plus important. De la même façon que précédemment il existe un stade préopératoire T3 qui ne sera confirmé qu’après l’intervention en stade pT3. Parfois certains stades T3 deviennent pT2 car le dépassement de la capsule évoqué avant l’intervention ne s’est pas confirmé après l’examen au microscope. Il existe deux stades pT3 : pT3a où la capsule est franchie sans atteinte des vésicules séminales et pT3b si les vésicules séminales sont envahies.

L'examen Histologique :

Cet examen est l'analyse microscopique de la pièce opératoire (c’est le nom que prend alors la prostate qui a été enlevée). Il est réalisé par l'anatomopathologiste plusieurs jours après l'opération. La prostate est étudiée sur de multiples coupes afin d'évaluer tous les paramètres qui vont permettre d'établir le pronostic à long terme :
  • Le volume tumoral ;
  • Le score de Gleason ;
  • La présence ou non d'un franchissement capsulaire ;
  • La présence ou non de Marges Positives.
  • L’atteinte éventuelle de ganglions si un prélèvement ganglionnaire a été fait.
imprimer... imprimer Agrandir le texte. Agrandir le texte